Il y a des moments où l'on chante le blues

des bleus invisibles à l'oeil nu teintent l'âme de tristesse

Me sentant dans cet état quelque peu mélancolique,

j'ai cherché à l' illustrer en parcourant mon jardin magique

et voilà ce que j'y ai trouvé

DSC_0024j'ai ouvert les volets bleus de ma chambre

DSC_0012respiré l'odeur de la lavande

DSC_0020admiré la simplicité du géranium

DSC_0019encouragé la clématite

DSC_0034 (1)devisé avec les tradescantia

DSC_0040

soufflé sur les catananches

DSC_0017

compté les corymbes de l'hydrangéa

DSC_0047

et les pétales de la clématite

DSC_0010

refusé poliment l'invitation à une caresse du chardon

DSC_0014et suis resté sans voix devant la simplicité radieuse de la scabieuse

 

Alors, alors, je ne suis souvenue que le bleu n'était pas toujours le blues

et qu'il representait la sérénité...