De chez moi à ici, douze stations nous séparent et le labeur m'attend

IMG_1754

C'est pourtant le coeur leger, que ces jours là, je m'en vais travailler

IMG_1756

Dire bonjour à la Seine et au saule qui penche si bas qu'il l'embrasse

IMG_1755

Quitter l'Ile Saint Louis et rejoindre celle de la Cité, à l'ombre du grand vaisseau de pierre

IMG_1767

Penser à saluer Vlad qui a, ici, si bien pensé

IMG_1768

Et pénétrer 3 quai aux fleurs pour y animer une formation dense

IMG_1769Profiter de la pause et de la fenêtre, guetter Quasimodo

IMG_1785

IMG_1781

Et quand la journée s'achève, vite retrouver les quais 

IMG_1788

et frémir comme à chaque fois du triste sort réservé à ceux-là

IMG_1787puis, délaissant ces beautés minérales, accélerer mes pas, m'amuser des touristes et saluer les péniches

IMG_1796

 

IMG_1791et puis, arrivée là, me perdre dans les allées désuetes du si joli marché

IMG_1778être ravie, comme une enfant des mises en scènes charmantes

IMG_1777

IMG_1774

 enfouir mon nez dans les rosiers odorants et repartir heureuse de ce moment gracieux