Des mois que je me promettais de revenir ici, de reprendre le clavier - au moins pour quelques lignes, de retrouver le chemin de vos billets...

 

Et puis, 2014 fut si dure, que je remettais toujours à plus tard. Et là, la nécessité d'être là, de partager avec vous ces moments bouleversants, horrifiants, abjects.

Et je reprends ces mots à Lui, qui a su si bien exprimer ce que je ressens :

"Pour beaucoup de personnes de notre génération, Charlie Hebdo a été leur hebdo pendant les années 70, lorsque nous étions lycéen puis étudiant …le symbole de la liberté d’expression, avec un humour décapant et féroce …contre tous les sujets tabous …guerre, religion, armée, police, nucléaire … Je ne serais pas aujourd’hui ce que je suis s’il n’y avait pas eu ces années Charlie
 
Ils ont tué lâchement le grand Duduche (Cabu), ils ont assassiné le Roi des Cons (Wolynsky) et les autres, mais aussi les policiers chargés de les protéger. Ironie de l’histoire, une messe sera dite à Paris en leur mémoire ….Le professeur Choron, père de toutes ces familles de dessinateurs, doit en frémir dans sa tombe."

La bêtise tue, l'ignorance est la pire des motivations. Nous en avons encore une fois la preuve, hélas...

Je-suis-charlie-640